Rouler à vélo en temps de COVID-19

Comme partout ailleurs, la pandémie a modifié et restreint un grand nombre d’activités.

La bonne nouvelle, c’est que les routes sont toujours disponibles; il y a moins de véhicules et on a le droit de rouler, oui en groupe, en autant que la distanciation soit de mise.

Si vous désirez découvrir des sentiers ou des itinéraires moins connus et plus magiques cet été et cet automne, je vous invite à me contacter.

Le code de conduite recommandé par Vélo Québec

Capture d’écran, le 2020-06-03 à 16.20.04
Image de Vélo Québec

Vélo Québec a créé une boîte à outils regroupant des contenus en lien avec la situation actuelle dont le Code de conduite des cyclistes en temps de pandémie (incluant un volet pour les clubs cyclistes).

Sortie encadrée à vélo

« Comme les activités de groupe encadrées ne sont actuellement pas permises, les clubs cyclistes doivent donc attendre les consignes de la santé publique avant de planifier la tenue de leurs prochaines sorties.

D’ici là, voici les informations que votre club peut partager avec ses membres :

  • Le Code de la sécurité routière autorise un groupe formé d’un maximum de 15 cyclistes à rouler à la file sur la route. Considérant les règles de distanciation physique en vigueur, rouler en petit groupe est plus approprié dans les circonstances;
  • Il est préférable de ne pas rouler en peloton, la distanciation physique de 2 mètres étant difficile à respecter. De plus, toute pratique constituant un niveau de risque est à proscrire dans le contexte actuel;
  • Lors de la planification de sorties à vélo, il est tout indiqué de privilégier des parcours sur route ou des réseaux cyclables dans sa région, idéalement des circuits peu achalandés, et d’apporter le nécessaire pour être autonome (eau, nourriture, trousse mécanique);
  • Sur la route, il est important de maintenir une distance adéquate lorsqu’on effectue des dépassements, des croisements ou lors de l’arrêt à un feu de circulation; de prendre des pauses en retrait des zones de circulation; de rouler plus prudemment qu’à l’habitude (réduire sa vitesse, garder une plus grande distance entre chaque cycliste afin de pouvoir anticiper les imperfections de la chaussée, etc.). Ce n’est pas le moment d’encombrer le système hospitalier pour une banale chute de vélo. »

Elle est où la gravel

La gravel! Mais elle est partout à Mont-Tremblant. Elle est au bout du chemin, dans le fond d’un rang, sur une route qui n’a pas de fin. Elle est dans la vallée sur les rives des Rivières. Si tu sais où chercher tu sauras trouver mais si tu veux découvrir les belles rides de vélo de gravel, c’est simple, tu n’as qu’à nous le demander.

On a toutes sortes d’itinéraire : un court mais dur et un long et encore plus dur 🙂 Sans blague, la région recèle des parcours extraordinaires où on côtoie des paysages qui coupent le souffle et d’autres… qui.. enfin juge par toi-même et décide si ça te tente.

IMG_1720

Voilà à ce que ressemble l’arrière pays

IMG_1756
sur les bords de la Rouge
IMG_1758
et il y a une magnifique petite pente qui fait dans les 12 degrés qui se cache derrière la chute à Bell

Alors si t’en dit de découvrir de l’inusité, contacte-moi

IMG_1722
toujours la Rouge